Marre dassister, sous les feux crus des réverbères, au spectacle"dien de lexploitation humaine.
Désormais adjoint délégué à la démocratie de proximité, il assure que la municipalité est "bien consciente du problème".
Jai vu arriver une très jeune fille, avec une grosse valise, qui a été très réticente à signer le contrat avec son nom, son adresse.À 5 h, en arrivant à la boulangerie, le parking au fond de lallée est parfois bloqué par une voiture "alcôve".Comme ses hébergeurs se trouvent en Russie, toutes les enquêtes sarrêtent là, delai echange hermes soupire un enquêteur héraultais.Le ballet manege a bijoux leclerc echange braillard des prostituées sous les fenêtres des riverains de La Croix-dArgent, à la nuit tombée, nest pas nouveau."Je me pose beaucoup de questions.Ce soir dété, elles sont dix-sept, postées à intervalles réguliers entre la rue du Mas-de-Lemasson et le rond-point du Grand-M.
Régulièrement forcées, les barrières de laire de stationnement transformée en "baisodrome" ne fonctionnent plus.
Elles nous ont dit quelles étaient Espagnoles, mais elles parlaient une langue slave.
Problème : Les hôteliers détectent très vite ce genre dactivité.
Mais pour Élisabeth, qui a acheté son pavillon libertin paris pas cher il y a huit ans dans un quartier "charmant et tranquille les nuisances empirent depuis trois ou quatre ans.
Il sest installé dans ce secteur dans les années 2000 et les habitants ont dû vivre avec.Des jeunes femmes, en tenue colorées, parfois en sous-vêtements, pour la plupart originaires dAfrique anglophone et prisonnières de réseaux mafieux."Je ne vis plus depuis des années, dit-elle."À la fin du service, il y a un ramassage comme à lusine, cest très bruyant".Ça permet daugmenter considérablement les tarifs : 150 à 200 la passe, des nuitées complètes à 1 500 ou 2 000 précise le policier spécialisé.Le personnel du magasin Casino tout proche en sait quelque chose.Cest comme si on était revenu aux champs de coton dit-elle.Des serviettes hygiéniques aussi."Il ne sagit pas de délation ni de prendre des risques, cest plus du civisme".


[L_RANDNUM-10-999]