» Le risque pour Zeina est de dégringoler dans le monde de la nuit.
Le policier, cest 100 dirhams, comme échange de cadeau chinois le videur», assure Zeina.
Cest à la sortie quil faut payer.
Cest un marché avec de loffre et de la demande, des gammes de produits, et des crises de surproduction.Les stars locales y maltraitent des violons à grand renfort de vocodeur.« Ils sont plus respectueux.«Marhba, marhba» bienvenue en arabe).En dépit dune réplique terroriste récente en 2011, une bombe placée dans le café-restaurant lArgana sur la place Jemaa-El-Fna, avait fait dix-sept morts dont huit Français, bourse d'échange harley davidson le tourisme reste lactivité principale de la quatrième plus grande ville du pays.Elle a vu des images à la télévision qui donnent lespoir de reprendre ses études, et de devenir quelquun.
Les autorités marocaines maintiennent quil ny a pas de prostitution dans le pays.
» Il est venu en groupe avec des amis, directement de Londres.
Léconomie des amours tarifées profite à des acteurs divers et sans états dâme : tenanciers de bars et de clubs, videurs, taxis et policiers.Lactuel ministre du tourisme a eu beau affirmer sur un plateau de télévision en 2013 «quil ny a pas dindustrie du tourisme sexuel au Maroc», «quon sy rend pour sa culture, ses plages», il a bien dû concéder, gêné, lexistence «de comportements déviants».Deux danseuses blonde platine rajoutent un zeste dexotisme.A lentrée, les cerbères sont tout sourires.Les loueurs dappartements et autres intermédiaires veulent de la chair fraîche et il en afflue, comme Zeina, de tous les coins du Maroc, et même dailleurs.Personne na envie de manger des pieds de veau à quatre heures du matin.LEtat et les professionnels ont beaucoup investi pour remonter la pente.La brunette de 25 ans a descendu dans la soirée quatre bouteilles de rosé et dansé comme une enragée.Ce soir jai déjà bu trois bouteilles chez moi. .Elle y a connu les mauvais traitements, la faim, les viols.Bilan : deux morts, un blessé.



Elle dit vouloir intégrer une école de commerce au Maroc.
« Pour sortir, il faut se faire belle, shabiller.
Passé 23 heures, Le Montecristo sanime à la fois restaurant, club et bar à chicha lounge, lambiance est plus feutrée.


[L_RANDNUM-10-999]