nom des prostituées d'abidjan

«Dans ce métier, il faut beaucoup de patience et de discrétion apprend Valérie.
Alors, on fait ça dans des couloirs discrets ou sur les rails, à lair libre raconte Michou.
Dans un courrier adressé courant mars aux deux membres fondateurs, le ministère de lIntérieur a echange equivalent sheldon rejeté leur demande denregistrement, au motif que «ce genre de sexualité est contraire aux bonnes moeurs».Cet acte, elle le regrettera amèrement.A linstar de ses copines Michou ou Sissi, avec qui elle partage un bout de trottoir dans ce quartier tout à la fois zone commerciale et haut lieu de la nuit abidjanaise, le jeune travesti vit la nuit.Nombreuses sont celles qui rentre dans ce milieu avec lintention den ressortir dès que leur situation financière sera reluisante mais cest sans compter avec le goût du gain facile qui sinstalle à la longue.Une discrète approche de discussion observée entre ce dernier et l'une des filles, à l'évidence chef maquerelle d'un groupe de prostituées de la zone évoquée, nous révèlera le caractère bien organisé de l'activité qui au constat ne semble guère interpeler les autorités et notamment les.«Nous travaillons avec les VIP.Quant aux dangers quelles courent, elles affirment en être conscientes mais répondent «Aucune activité génératrice de revenus nest dénuée de péripéties.
Comme nous témoignera une des filles sans vraiment sen rendre compte Avant hier jétais à mon 5ème client.
Une voiture sengouffre dans la rue restaurant libertin lyon et passe à la hauteur du travesti.
Interrogée subtilement sur ce point, la fille nous indiquera juste que l'homme en question se trouve dans un maquis non loin du lieu de tapinage.
Ce dernier qui na pas manqué de lui proposer une forte cam libertin sans inscription somme dargent, lui a fait une proposition très indécente.
Gilles Koumassi qui nous trouve un peu bavard se contentera de nous dire cest des filles qui pour la majorité fréquentent mais qui sont confrontées à certaines difficultés.
Contrairement à ce quon a lhabitude de voir au"dien dans la capitale économique, les jeunes filles se prostituent à nimporte quel moment de la journée.
Si pour certains les risques majeurs demeurent les maladies sexuellement transmissibles (MST il faut savoir que les filles défient souvent la mort.Ce nest pas compliqué, moi quand jai envie davoir une nuit torride, je fais des recherches sur Facebook.Pour avoir un certain confort, des téléphones de dernière génération, des vêtements, des accessoires de modes (mèches humaines, sacs) des voitures, ces jeunes filles sont prêtes à tous.Si elle nest pas disponible elle me donne le contact dune ses copines qui lest».Le «Bizi» est un métier à risque.Renseignements pris, nous nous pointerons dans le maquis en question qui jouxte une station de lavage au nom d'une célèbre marque italienne de voiture de sport.Des jeunes filles habillées dune jupe ultra courte et dun haut qui ne couvre que la poitrine, les épaules et le ventre étant à lair libre cest ce quon a pu découvrir vendredi dans une maison située au quartier prodomo de la commune de Koumassi.Eh bien pour les jeunes travestis de la Côte dIvoire, cest un peu pareil.Selon Valerie, le danger est permanent.


[L_RANDNUM-10-999]