les maisons closes en espagne un marché très interessant

«On veut travailler comme tout le monde» affirme Jeanet.
Lorsquelles sont arrêtées, certaines dénoncent ceux qui les exploitent, dautres non.Au moment dintervenir, les policiers sont confrontés à un dilemme : la prostitution est une activité licite, et ils ne peuvent lempêcher.Les maisons closes et bordels pullulent à Barcelone mais aussi à la frontière française où de gigantesques clubs ont été ouverts pour vivastreet escort dieppe satisfaire les clients essentiellement français.Je naime pas.Fière de son activité, elle a pu, grâce à l'argent gagné, payer son appartement et les études à ses enfants et neveux.En Espagne, on les appelle officiellement des "maisons de tolérance dautres préfèrent le terme d hôtel pour femmes" en réalité il sagit de maisons closes ou " puticlubs ".Cest rare quon voie un Espagnol ici, commente lune des filles, une Roumaine au visage défait, qui demande de laide dès les premières minutes de la discussion.Quoi que, ce nest echange de vetement en magasin même pas certain.Il y a quelques semaines, la police a arrêté José el Francés, un entrepreneur dAlmería qui aurait blanchi 12 millions deuros depuis 2007 les revenus de ses sept clubs de charme.Il faut toujours sacrifier quelque chose.Dans les clubs, certaines femmes sont obligées de se prostituer.
Si ils pensent que cela va avoir un effet de dissuasion, ils se trompent.
Le fait est qu'aujourd'hui à Barcelone, les prostituées courent moins de risques que les autres femmes.».
Cela fait maintenant trente ans que Paula a fait de la prostitution son métier.
Mais la réalité nest pas toujours aussi angélique.Une chose est sûre, beaucoup dargent est en jeu.A lintérieur se trouve pourtant un club de charme pour les immigrés."Je nai aucune raison dêtre triste, jaide des hommes" estime la jeune femme.La situation escort bodybuilding est différente sur le trottoir.Moi, je leur fais payer 40 euros par jour pour la chambre et trois repas, et je ne veux rien savoir de plus.Moi, je ne fais cet échange que quand je suis seule avec le client dans la chambre.Rita voit la prostitution comme une solution, la seule qui lui permette de rembourser rapidement un emprunt.000 euros "Au début, je pensais que je nallais pas y arriver" confie-t-elle à léquipe de sepuit, mais reconnaît : "Quand on voit la première fois largent.Son chiffre daffaires atteindrait 18 milliards deuros par. .Paula et ses «collègues» ont choisi de se défendre et ont monté un collectif.Une solution provisoire pour se relancer dans la vie.Cela n'est pas toujours simple, c'est important de la mettre à l'abri, elle et sa famille».


[L_RANDNUM-10-999]