hotel libre echange nanty

Il partit pour ne plus jamais revenir.
Brigitte Enguérand, l'Hôtel du Libre-Échange 17/18, michel Vuillermoz, Anne Kessler, Claire de La Rüe du Can, Thierry Hancisse, Juliette Damy, Maïka Louakairim, Aude Rouanet.
Il faut des acrobates spirituels.Un homme dont on ne sait jamais s'il a de la compassion pour ses personnages ou s'il est avec eux d'une lucidité, d'une férocité sans aménité aucune.Tous les ingrédients du vaudeville sont ici réunis et savamment orchestrés entre les jeux de situation qui affolent les protagonistes (péripétie, quiproquo, face-à-face impromptu) et la folie langagière qui atteint les personnages dans une fuite en avant aussi urgente que dérisoire, parfois dune grande violence.Il allait s'installer là une dizaine d'années durant, écrivant encore avant de s'enfoncer plus avant dans la folie et d'être admis dans une clinique de Rueil-Malmaison, où il allait mourir en 1921.LHôtel du libre-échange comédie-Française, Place Colette, Paris 1er.Anne, kessler et, florence Viala sont des conjointes étonnantes de candeur et de folie tandis que.On retrouve un plaisir enfantin à éclater de rire à toutes les apparitions de lextraordinaire Christian Hecq composant un Mathieu qui restera dans les annales.Places: de 5.Libre Théâtre vous recommande ce spectacle.
Et notre âme denfant est aussi touchée par la très belle composition du tableau nocturne, avec Bakary Sangaré dans le rôle de Boulot, sur un vélo, éclairé en arrière-plan par la lune.
Elle est servie par une distribution au diapason.
LHôtel du Libre-Échange de Georges Feydeau et Maurice Desvallières.Brigitte Enguérand, l'Hôtel du Libre-Échange 17/18, bakary Sangaré, Jérôme Pouly.Il s'était disputé avec son épouse Anne-Marie.La mécanique de la comédie fonctionne, les répliques font mouche, les comédiens sont virtuoses, avec une mention spéciale à Michel Vuillermoz.(Photo Brigitte Enguérand coll.C'est à lui que l'on pense en assistant à la très bonne représentation. La mécanique implacable de cette comédie devient jubilatoire quand elle est servie par des comédiens si talentueux.Oui, bien sûr, surtout Salle Richelieu, dans les beaux atours et les superbes costumes de Christian Lacroix qui signe, pour la première fois, également les décors.Il le choisit ou, quand le hasard va conduire au même moment et au même endroit, des personnages qui voulaient absolument séviter!Christian, hecq, il est abracadabrantesque de drôlerie dans le rôle de Mathieu, lami bègue et crédule flanqué de ses quatre filles.Christian temoignage d'une ancienne prostitué Lacroix signe ses premiers décors de théâtre avec Feydeau.Il était mélancolique, profondément pessimiste.Brigitte Enguérand, l'Hôtel du Libre-Échange 17/18, thierry Hancisse, Coraly Zahonero, Laurent Lafitte.

Dans le décor, qui suit les indications très précises de Feydeau mais laisse sourdre quelque chose de surnaturel et opte résolument pour des parties chantées avec rideau doré de music-hall, la metteuse en scène a si bien établi la distribution que chacun peut revendiquer pour.
Michel Vuillermoz est exceptionnel de virtuosité dans le rôle de Pinglet qui le confronte à la déroute de son stratagème.
Direction ensuite Hôtel du Libre-Echange, hôtel borgne où les deux aventuriers de ladultère,.


[L_RANDNUM-10-999]